En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hermann Bahr

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Linz 1863 – Munich 1934).

Dramaturge, romancier prolixe, essayiste, théoricien de l'art, cible préférée du satiriste Karl Kraus, il a été en politique comme en littérature le propagateur et souvent le précurseur (« l'homme de l'après-demain ») de toutes les modes de son époque : du socialisme jusqu'au catholicisme politique, en passant par le pangermanisme, du symbolisme jusqu'à l'art confessionnel et l'expressionnisme. La quasi-totalité de son œuvre est oubliée. Son nom reste attaché à la « Jeune Vienne » et à la recherche de l'identité autrichienne.