En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Krzysztof Kamil Baczynski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète polonais (Varsovie 1921 – id. 1944).

À 19 ans, il est l'un des soldats du groupe d'assaut « Zośka » de la résistance à Varsovie. Il combat les Nazis par les armes, mais aussi avec sa plume, multipliant les articles pour les revues clandestines et les poèmes diffusés, malgré l'interdit allemand qui condamne à mort l'auteur et le lecteur de toute plaquette de littérature polonaise. Cinq cents poèmes de Baczyński ont échappé à la destruction. Ses inclinations le destinaient au pur lyrisme, il n'a pu éviter d'aborder le thème de la guerre et de l'acte patriotique. Ses visions complexes, pleines de métaphores et de symboles, sous-tendues par un profond romantisme, font contraster les images de l'anéantissement avec celles d'un univers de pureté et de beauté, inspirées par la nature, le sentiment amoureux, le mysticisme. Dans ses réflexions, il oppose le devoir du soldat porteur de mort à celui de l'artiste créateur de vie. Sa poésie, dramatiquement traversée par des images poignantes de souffrance, tend constamment à saisir le mystère de l'existence et à rechercher l'acte créateur par excellence au moyen d'associations polysémiques et de structures visionnaires. Sa conception du martyre rédempteur fait espérer au jeune poète l'intégration de sa création dans la sphère des actes primordiaux, sa fusion avec la nature et avec Dieu. Les poèmes d'amours écrits pour sa jeune épouse Barbara ont ému plusieurs générations de Polonais. Ils ont permis à une œuvre poétique merveilleuse, mais combattue par la censure marxiste pour sa dimension philosophique, de demeurer vivante en l'absence de toute publication pendant des décennies. Les œuvres complètes ont été éditées en 1970. Certains de ses textes ont été mis en musique, ce qui leur a valu une immense popularité. Baczyński disparut le quatrième jour de l'insurrection de Varsovie, à 23 ans. Son épouse Barbara fut tuée deux jours plus tard. Couple mythique, ils ont une tombe commune au cimetière de Powązki, où sont enterrés les héros nationaux polonais.