En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sun Axelsson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres suédoise (Göteborg 1935).

Grande voyageuse et traductrice (notamment de Pablo Neruda), elle a essayé avec bonheur, dans le sillage d'Édith Södergran, d'accorder son inspiration aux rythmes de la vie moderne dans des recueils de poèmes (Sans voix, 1959 ; Tout ce qui vit, 1981), un journal intime (Berceau du feu, 1962), et des romans (Veilleur, 1963 ; Opéra-Comique, 1965), où elle s'applique à respecter les contradictions et les splendeurs de la vie du xxe s.