En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gabriel Audisio

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Marseille 1900 – Issy-les-Moulineaux 1978).

Il fut tout à la fois poète (Hommes au soleil, 1923 ; Rhapsodies de l'amour terrestre, 1949 ; Racine de tout, 1975), romancier (Héliotrope, 1928 ; les Compagnons de l'Ergador, 1941) et essayiste (Ulysse ou l'intelligence, 1946). Publié en 1935, son essai, Jeunesse de la Méditerranée, représente le tournant méditerranéiste de la littérature des Français d'Algérie, avec « l'école d'Alger ». Audisio fut, entre les deux guerres, en Algérie, l'un des animateurs du mouvement à la recherche d'une culture méditerranéenne. Il célèbre Alger et la Méditerranée comme « une patrie » en réaction contre « la trop facile latinité ».