En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wystan Hugh Auden

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais, naturalisé américain (York 1907 – Vienne 1973).

Lié à S. Spender et C. Isherwood, il donne à son œuvre poétique une tournure sociale où passe l'influence de Brecht. Établi en 1939 aux États-Unis, Auden abandonne l'inspiration marxiste pour une vision existentielle et chrétienne. Pour le moment (1945) est un oratorio de Noël, tandis qu'un bar new-yorkais devient l'occasion d'évoquer la solitude dans une époque privée de foi et de tradition (l'Âge de l'anxiété, 1947). Le Bouclier d'Achille (1955), Hommage à Clio (1960), Autour de la maison (1965) évoquent le jeu et les contrastes de la nature, de l'histoire et de l'homme. Des essais sur Kierkegaard, sur la poésie, particulièrement la Main du teinturier (1962), couronnent une œuvre qui reste remarquablement cohérente par le souci de diagnostiquer les maux du monde contemporain. L'aptitude à symboliser rappelle et unit, d'un poème à l'autre, des notations concrètes, tandis que la référence gnomique appelle toujours des descriptions particulièrement typées (Mondes secondaires, 1968 ; Ville sans murailles, 1969 ; Merci : brouillard, derniers poèmes, 1974).