En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aucassin et Nicolette

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Œuvre parodique de la première moitié du xiiie siècle, qui retrace les amours contrariées de deux adolescents, Aucassin, fils du comte de Beaucaire, et Nicolette, esclave sarrasine, en mêlant les registres, en empruntant formules et motifs aux chansons de geste et aux romans et en s'inspirant de la diversité des chansons lyriques. L'inversion des caractères masculins et féminins, la mise à mal de l'univers courtois, la confusion des valeurs chevaleresques et bourgeoises, chrétiennes et païennes, le monde à l'envers de Torelore font tout l'humour, voire le burlesque, de cette « chantefable », terme utilisé par l'auteur pour désigner le genre de son ouvrage (genre dont on ne connaît aucun autre exemple), où des strophes assonancées conçues pour être chantées alternent avec des passages en prose destinés à la lecture. Coupé en outre par de constants monologues et dialogues, ce récit demeure inclassable.