En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillermo Atías

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain chilien (Ovalle 1917 – Paris 1979).

Son premier roman, le Temps banal (1956), relève du réalisme social : des personnages de milieux divers évoluent dans une série d'actions entrecroisées et simultanées. Après Un jour de lumière (1959) et À l'ombre des jours (1965), dénonciation des tares de la société chilienne, paraît Et courait le billet (1972), relatant les événements du début de la présidence de Salvador Allende. Le Sang dans la rue (1978) est le roman de la révolution et de la contre-révolution.