En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eysteinn Asgrimsson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Moine et poète islandais (? – Helgisetr, Norvège, v. 1361).

Sa vie est très mal connue, mais son nom est attaché au plus beau poème sans doute écrit en islandais, le Lys (Lilja), consacré à la louange de la Vierge, composé sans doute vers 1343. Écrit dans un mètre scaldique, ce poème comporte autant de strophes que le nombre des lettres de l'Ave Maria. Il servit de modèle à toute la poésie religieuse et mystique islandaise.