En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandër Stavre Drenova, dit Asdreni

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain albanais (Drenovë 1872 – Bucarest 1947).

Émigré très jeune, il participe en Roumanie au mouvement de la Renaissance albanaise et sa correspondance constitue un document précieux pour l'étude de cette période. Homme politique, journaliste, c'est aussi un poète conscient du rôle important que devait jouer la littérature dans le processus de la libération de son pays. Fidèle aux thèmes patriotiques de la Renaissance, il aborde aussi, dès avant l'indépendance, des sujets d'inspiration sociale. Son œuvre, relativement étendue, est dispersée dans les revues et les journaux et, pour une bonne part, restée à l'état de manuscrit. En dehors de son Hymne au drapeau très populaire, seuls trois recueils de vers furent publiés de son vivant : Rayons du soleil (1904), Rêves et Larmes (1912), Psaumes du solitaire (1930), mais il est, par la vigueur de son style et la richesse de sa langue, l'un des auteurs majeurs du début du siècle.