En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Carl Artmann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Vienne 1921 – id. 2000).

Membre du « groupe de Vienne », il publia en 1958 un volume de poésie dialectale Med ana schwoazzn dintn (À l'encre noire), qui connut un succès inattendu et fut aussitôt mis en musique. Il y avait malentendu : le public prit ses poèmes pour de la poésie en dialecte alors que leur auteur les voulait des textes expérimentaux exprimés en dialecte. Traducteur virtuose, Artmann est animé d'un esprit ludique indomptable, qui lui permet de jouer avec tous les procédés expérimentaux (Verbarium, 1966 ; Allerleirausch, 1967 ; Nouvelles du Nord et du Sud, 1978 ; la Grammaire des roses, 1979).