En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José María Arguedas

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain péruvien (Andahuaylas 1911 – Lima 1969).

Universitaire, ethnologue et écrivain, il fut l'une des figures majeures du mouvement indigéniste latino-américain. Ses nouvelles (Eau, 1935 ; Diamants et Silex, 1953) et ses romans peignent, à travers la lutte des Indiens des Andes contre les propriétaires terriens, la lente décomposition de la culture indigène (les Fleuves profonds, 1958 ; Tous sangs mêlés, 1964). Une grave crise morale le conduisit au suicide (le Renard d'en haut et le renard d'en bas, 1971).