En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Antelme

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Bayonne 1917 – Paris 1990).

Engagé en 1943 dans la Résistance, il est arrêté en 1944, et déporté à Buchenwald, puis au kommando de Gandersheim. Contre le silence et la culpabilité d'avoir survécu, il publie en 1947 dans l'indifférence quasi générale l'Espèce humaine, un des livres les plus importants sur le génocide, traversée philosophique et matérialiste d'un monde alors inconnu. Il insistera sur le caractère constitutif de la langue pour vivre, et sur la nécessité d'une révolte collective. Mis à part un projet de recueil avant son arrestation, la Main aux grilles, il reste, en pessimiste actif, ennemi de toutes les répressions, l'auteur d'un seul livre (l'Espèce humaine, est constamment réédité à partir de 1957). Antelme fut aussi le mari de Marguerite Duras, qu'il influencera durablement.