En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Roman d'Antar

(Sirat 'Antar)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Roman arabe de chevalerie qui raconte la passion amoureuse et les exploits d'Antara, poète et héros de l'Arabie d'avant l'Islam.

Élaboré sans doute en Iraq, ce récit, peu à peu amplifié par les conteurs, couvre, historiquement, une période s'étendant de l'Arabie du vie s. jusqu'aux croisades. Antar, un Noir, fils d'une esclave abyssine, devient ainsi le symbole d'une histoire des Arabes en train de s'ouvrir au monde, toutes ethnies confondues. Il apparaît comme le parfait chevalier, la réalisation idéale des vertus de l'Arabie bédouine. On a décelé, dans cette œuvre en prose rimée, véritable épopée où s'enchâssent plus de dix mille vers, des épisodes, des motifs ou des thèmes qui se retrouvent dans des textes persans ou en Occident, mais il reste exemplairement représentatif de la société arabo-musulmane où il a pris naissance et s'est développé. Publié en 32 volumes à partir du xviiie s., il alimente aujourd'hui encore le répertoire des conteurs populaires.