En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alfred Andersch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand naturalisé suisse (Munich 1914 – Berzona 1980).

Sa vie a été un combat contre toute forme d'embrigadement. Il a abandonné un milieu familial d'extrême droite, puis le communisme, déserté l'armée hitlérienne et, en 1958, s'est établi en Suisse pour fuir une Allemagne fédérale dont il désapprouvait l'évolution. Son œuvre est marquée par le thème de l'individu en quête de liberté, depuis le roman les Cerises de la liberté (1952) jusqu'à Winterspelt (1974), en passant par Zanzibar (1957) et Éfraïm (1967). Andersch, cofondateur du Groupe 47, a été un des chefs de file de la littérature allemande d'après-guerre.