En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Louise, dite Taos Amrouche

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres algérienne, née dans une famille chrétienne de Kabylie (Tunis 1913 – Saint-Michel-l'Observatoire, Provence, 1976).

Sœur de Jean Amrouche et fille de Fadhma Aït Mansour Amrouche, dont elle a publié l'Histoire de ma vie (1968), cantatrice et interprète de la tradition orale berbère – en grande partie recueillie de la bouche de sa mère (le Grain magique, 1966 ; Chants berbères de la meule et du berceau, 1975) – elle a exprimé dans ses romans le drame de la marginalité (Jacinthe noire, 1947 ; Rue des tambourins, 1960 ; l'Amant imaginaire, 1975).