En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Enrique Amorim

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain uruguayen (Salto 1900 – Montevideo 1960).

Poète (Visites au ciel, 1930 ; J'aime, 1953), il rompt avec les thèmes et les cadres de la littérature gauchesque, et s'attache à décrire, dans ses romans, la pauvreté et les conflits sociaux du monde rural : l'aliénation du paysan (le Paysan Aguilar, 1934), le conflit entre le créole et l'immigrant (le Cheval et son ombre, 1941), l'évolution de l'Uruguay, la colonisation détruisant peu à peu les cadres et les formes de la vie primitive (l'Embouchure, 1958).