En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amazawa Taijiro

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète japonais (Tokyo 1936).

Spécialiste des études du Moyen Âge, en particulier des cycles du roi Arthur et du Graal, il enseigne la littérature française. En 1957, il se fit connaître par son premier recueil Au hasard du chemin, reflétant l'univers poétique de Miyazawa Kenji, dont il publia une étude très remarquée : Au-delà de Miyazawa Kenji (1968). Cofondateur de la revue Kyoku (quartier maudit), il est considéré comme l'un des poètes qui ont promu le radicalisme poétique des années 1960. De cette période, on peut citer deux recueils de poèmes : le Fleuve du matin (1961), Entre nuit et matin (1963). Dès les années 1970, il part à la recherche de la méthode des poèmes en prose, avec des « récits oniriques » : les Invisibles (1976), En enfer (1984), Nomadisme (1988).