En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Betti Alver

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse et romancière estonienne (Jõgeva 1906 – Tartu 1989).

Elle débuta par des romans réalistes (l'Amante du vent, 1927 ; les Invalides, 1930) et des poèmes épiques (Histoire de la corneille blanche, 1931). Membre du groupe des « Devins », elle cultiva une poésie philosophique et romantique exaltant la liberté de l'individu et de la création (la Poussière et le feu, 1936). Sous le régime soviétique, elle se tut pendant vingt ans, se consacrant principalement à la traduction (Goethe, Pouchkine). Dans sa poésie ultérieure (Flocons de vie, 1971 ; les Coraux dans la rivière, 1986), elle élabora une mythologie personnelle et dénonça les menaces pesant sur la dignité humaine.