En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nathan Alterman

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain israélien (Varsovie 1910 – Tel-Aviv 1970).

Il s'établit en Israël en 1925. Poète national et nationaliste, célèbre pour ses chroniques versifiées (la Septième Colonne, 1943) sur la vie sociale et politique, il fait de ses recueils lyriques (la Joie des pauvres, 1941 ; les Plaies d'Égypte, 1944 ; la Cité de la colombe, 1957) et de ses pièces (l'Auberge des fantômes, 1963) un instrument de compréhension du destin historique du peuple juif. Il a traduit en hébreu Racine, Molière et Shakespeare.