En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abraham Alikian

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arménien (Beyrouth 1928).

Rapatrié en 1947, réfugié à Moscou, puis expatrié vers le Liban, ce poète du désenchantement du pays (le Cap de bonne espérance, 1965 ; Faraya 1998) est l'auteur d'un « samizdat » littéraire, le Grillon (1964), édité en 1993. Il a traduit Flaubert, Maurois et la poésie française des xixe et xxe siècles.