En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilhelm Häring, dit Willibald Alexis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Breslau 1798 – Arnstadt 1871).

Ses premiers succès (Walladmor, 1823 ; le Château d'Avalon, 1827) passèrent pour des œuvres de Walter Scott « librement traduites de l'anglais ». Il infléchit son modèle dans le sens du réalisme et l'adapta à des sujets tirés de l'histoire du Brandebourg. Huit volumineux romans (Cabanis, 1832 ; le Faux Woldemar, 1842 ; les Culottes du seigneur de Bredow, 1846 ; le Loup-Garou, 1848 ; Le calme est le premier devoir du citoyen, 1852 ; Ysengrin, 1854 ; Dorothée, 1856) évoquent les différents âges du royaume de Prusse, depuis le xive s. jusqu'à l'occupation française.