En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vicente Aleixandre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète espagnol (Séville 1898 – Madrid 1984).

Couronnée par le prix Nobel de littérature (1977), son œuvre a trouvé un équilibre entre l'influence surréaliste et la vision concrète du monde. Très vite, la recherche d'une vérité suprasensible à travers le thème de l'amour vécu comme source d'angoisse devient prépondérante (Des épées comme des lèvres, 1932). Dans la Destruction ou l'Amour (1933), suivi de Passion de la terre (1935), le souffle vital et la poésie transcendent la mort dans un même panthéisme cosmique. Demeuré fidèle à la République pendant la guerre civile, il subira, sous le régime franquiste, une longue conspiration du silence. À partir de Ombre de Paradis (1944), sa poésie s'ouvre de plus en plus au monde contemporain (Histoire de cœur, 1954 ; En un vaste domaine, 1962), donnant à sa quête initiale une nouvelle perspective : de la conscience de soi à celle des autres (Poèmes de la consommation, 1968 ; Dialogues de la connaissance, 1974).