En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Leon Battista Alberti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Humaniste italien (Gênes 1404 – Rome 1472).

Architecte, sculpteur, peintre, scientifique, poète et prosateur, il est l'un des représentants majeurs de l'humanisme. Son goût pour les arts se mêle à la culture classique. Cette synthèse de l'humanisme est exposée dans sa théorie architecturale De re aedificatoria (1455), inspirée de Vitruve, qui complète sa réflexion sur l'art (De statua et De pictura, 1435). Son œuvre littéraire, très variée (qui comprend entre autres les écrits en prose Intercoenales et le dialogue politico-social Momus), d'abord caractérisée par un éclectisme érudit, s'oriente ensuite vers une réflexion sur la place de l'individu dans la société bourgeoise de son temps. Cette évolution s'accompagne d'un abandon progressif du latin au profit d'un usage concerté, voire polémique, de la langue vulgaire italienne. En témoigne le dialogue De la famille (1434-1441) où il traite successivement de l'éducation des enfants (livre I), de l'amour comme ciment de la communauté familiale (livre II) et de l'administration des biens (livre III). Alberti y ajouta un quatrième livre sur l'amitié en 1440-1441.