En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Conrad Potter Aiken

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Savannah 1899 – id. 1973).

Son œuvre scelle la dualité du sudiste et du yankee, et admet des influences européennes (Joyce, Freud). Les romans (la Traversée bleue, 1927 ; le Grand Cercle, 1933 ; le Roi cercueil, 1935) traduisent par le monologue intérieur les incertitudes du moi. La critique (l'ABC du critique, 1958) s'inspire du symbolisme et promeut la production nationale. Les poèmes tendent toutefois vers un symbolisme universaliste (Senlin, une biographie et autres poèmes, 1918 ; le Paysage à l'ouest d'Eden, 1935), avant de saisir l'épopée de l'individualisme à travers William Blackstone (le Gosse, 1947). Ushant (1952), son autobiographie, met en scène Pound, Eliot et propose une psychocritique de l'ensemble de l'œuvre.