En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Aicard

Henri Fantin-Latour, Un coin de table
Henri Fantin-Latour, Un coin de table

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Toulon 1848 – Paris 1921).

Deux influences contradictoires sous-tendent son œuvre : celle de Lamartine – il lui consacre ses premiers vers (Jeunes Croyances, 1867) et se fait l'héritier d'un certain sentimentalisme – et celle du Parnasse dont il applique les préceptes au théâtre (Au clair de la lune, 1870). Plus que le succès parisien de son drame en vers, le Père Lebonnard (1889), c'est son œuvre provençale, et particulièrement le héros de son roman Maurin des Maures (1908), qui lui assura la célébrité.