En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Djalal Al-é Ahmad

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain iranien (Téhéran 1923 – Guilan 1969).

Nouvelliste, critique littéraire, traducteur d'œuvres occidentales, il composa des journaux de voyage riches en informations ethnographiques (l'Île de Kharg, 1960), des essais qui dénoncent l'emprise du monde industriel et mercantile sur son pays (l'Occidentalite ou l'Obsession de l'Occident, 1962), et surtout de nombreux recueils de nouvelles (Échange de visites, 1945 ; Trois Cordes, le Conte des ruches) ainsi qu'un roman (Par la plume, 1961). Il est surtout connu pour des nouvelles qui évoquent son expérience d'enseignant dans une bourgade de province (le Directeur d'école, 1958 ; la Malédiction de la terre, 1967). Auteur politiquement et socialement engagé, il excella dans la description des problèmes sociaux, de la perte des repères traditionnels parallèlement à une modernisation agressive, des méfaits de la pauvreté et de l'ignorance. Son influence sur toute une génération d'intellectuels iraniens et sur la prose moderne fut immense.