En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Delmira Agustini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse uruguayenne (Montevideo 1886 – id. 1914).

Son modernisme se caractérise par une grande sensibilité et une sensualité exprimée dans une langue sincère, souvent audacieuse, fruit d'une violente passion de vivre et d'aimer contredite par une constante insatisfaction (le Livre blanc, 1907 ; Chants au matin, 1910 ; l'Ossuaire d'Éros, 1914 ; les Astres de l'abîme, 1924). Sa mort tragique – son mari l'assassina et se suicida près de son cadavre – lui valut une renommée que les accents singuliers de sa poésie perpétuent.