En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ali Ahmad Said Isbir, dit Adonis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain libanais d'origine syrienne (Qassâbîn 1930).

Après des études de philosophie à Damas, il part pour des raisons politiques au Liban (1956), où il anime la revue Chi'r (1957) et fonde la revue Mawâqif (1960). Il vit à Paris depuis 1985. Poète avant-gardiste, subversif et visionnaire, il a une écriture très élaborée, alliant poème en prose et vers libre, qui puise dans les grands mythes et exprime jusqu'au surréalisme une constante inquiétude métaphysique ([Chants de Mihyar le Damascène], 1961 ; [le Livre des transformations], 1965 ; [le Théâtre et les miroirs], 1968). Il est aussi théoricien (Introduction à la poésie arabe, 1971).