En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Peter Ackroyd

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Londres 1949).

C'est le grand adepte de l'« intertextualité », qui jette des ponts entre l'œuvre nouvelle et les grands textes du passé. Au sujet d'Ackroyd, on a parlé de palimpseste, de ventriloquisme. Son premier roman, le Grand Incendie de Londres (1982), se présente comme une réécriture de la Petite Dorrit de Dickens. Chatterton (1987) superpose trois intrigues et trois époques différentes : à Chatterton lui-même s'adjoignent le peintre victorien Henry Wallis, et une biographe moderne du poète-faussaire préromantique. La Mélodie d'Albion (1992) poursuit cette exploration des liens entre littérature et les différents arts (le héros entre dans plusieurs tableaux ou gravures des maîtres anglais des xviiie et xixe siècles). Peter Ackroyd s'est également fait connaître par ses biographies anticonformistes de grands écrivains britanniques. Le Dernier Testament d'Oscar Wilde, 1983, prend l'aspect d'une autobiographie ; Dickens (1990) fait dialoguer le grand romancier victorien avec ses personnages.