En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu al-Faradj Ali al-Isfahani

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain arabe (Ispahan 897 – Bagdad 967).

Il est l'auteur d'une œuvre monumentale, l'un des chefs-d'œuvre de la critique arabe au Moyen Âge, le Kitab al-Aghani (Livre des chansons). Théoriquement consacré aux chants choisis par les plus célèbres musiciens du temps, dont Ibrahim al-Mawsili, et recueillis sur l'ordre du calife Harun al-Rachid, le livre s'ouvre sur les vies des poètes auteurs des textes chantés, sur d'autres pièces composées par eux, sur l'art poétique en général, les traditions de l'Arabie prémusulmane, la vie intellectuelle et sociale sous les califes umayyades de Syrie et leurs successeurs 'abbassides de Bagdad, intégrant ainsi l'anthologie et la critique littéraires à la plus large histoire.