En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu Nuwas

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arabe (Ahvaz v. 762 – Bagdad v. 815).

L'un des plus grands et des plus célèbres écrivains de l'époque du califat de Bagdad, tenu pour le chef de file des modernistes, il représente un type de poésie directement lié à l'essor des grands centres urbains de l'Iraq, et d'abord de la capitale, foyer de la vie intellectuelle et, autour des califes, du mécénat. Parfaitement formé à la vieille poésie dont il maîtrisait les normes, Abu Nuwas met ce savoir au service de thèmes nouveaux (ainsi des poèmes cynégétiques) ou déjà connus, mais auxquels il donne alors un relief et une ampleur inconnus jusque-là, le tout dans un langage nouveau, simple, dégagé des archaïsmes ou des préciosités de la vieille qasida, dont le poète fustige allègrement les procédés. Le meilleur de sa poésie est consacré au vin (khamriyya), dont le thème se croise avec celui de l'amour, homosexuel surtout, sur un ton provocant et parfois libertaire.