En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johann Ulrich Megerle, dit Abraham a Sancta Clara

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Prédicateur et écrivain autrichien (Kreenheinstetten, près de Messkirch, 1644 – Vienne 1709).

Ce moine augustin déchaussé, prédicateur à la cour viennoise, connut une très grande popularité pour ses sermons truculents sur la grande peste (1679) ou le siège de Vienne par les Turcs (1683), et dans lesquels le pathétique baroque se mêle aux facéties, jeux de mots et calembours. Il est également l'auteur d'un roman Judas, ancêtre de tous les filous (1686-1695). Schiller le prendra pour modèle du capucin dans le prologue de Wallenstein, et Heidegger en fera le témoin de sa philosophie du langage.