En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abe Tomoji

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Yunogomura 1903 – Tokyo 1973).

Enseignant et traducteur de littérature anglaise, il fut un romancier remarquable, reflétant l'histoire japonaise d'un demi-siècle mouvementé. Reconnu pour son style moderniste dès ses premiers essais, il lança, en 1930, Une littérature intellectuelle, qui met la création littéraire « sous le signe de l'intelligence ». Dans son roman de la maturité, l'Auberge en hiver (1936), il décrit le déchirement des intellectuels japonais des années 1930. Ses analyses psychologiques (l'Ombre, 1949 ; le Jardin artificiel, 1953) cernent les souffrances de la société japonaise d'après-guerre. Engagé contre la guerre du Viêt-nam à partir de 1953, il élargit la perspective dans Fenêtres sur le temps (1959). Son ultime ouvrage, le Captif, 1971-1973, dicté en raison de sa santé, évoque la figure de Miki Kiyoshi, philosophe, mort en prison au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale.