En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sait Faik Abasiyanik

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain turc (Adapazari 1906 – Istanbul 1954).

Après quelques années passées en Suisse et en France, il rentre en Turquie en 1935, et s'essaie à divers métiers. Sa carrière littéraire commence dès 1925, avec des poèmes, mais il doit la célébrité à ses nouvelles, qui peignent la vie difficile des petites gens d'Istanbul où se côtoient encore – il s'agit des années 1940 – Turcs, Grecs, Arméniens et Juifs (Samovar, 1936 ; Marteau-Pilon, 1940 ; l'Homme inutile, 1948 ; Bistrot de quartier, 1950 ; Il est un serpent à Alemdag, 1954). Le principal prix de nouvelle (remis en mai de chaque année) porte son nom.