En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Reproduction du vivant

Reproduction du vivant

multiplication végétative

A L'ORIGINE D'UN NOUVEL INDIVIDU SE TROUVE :

chaque individu est uniquement mâle ou uniquement femelle:
-gonochorie (cas général chez les animaux)
-dioïcité (quelques plantes: dattier...)

une cellule banale

parthénogenèse (daphnie, phasme, abeille femelle, etc.)

chacun de ces deux indivudus possède les deux sexes:
-hermaphrodisme
(escargot, lombric,
nombreuses plantes à fleurs)

deux cellules spécialisées
(gamètes) ayant subi la
méiose et s'étant unies
(fécondation) pour former
un oeuf fécondé ou zygote
cas générale :
reproduction sexuée
(au sens large du terme)

gamètes mâle et femelle
nettement différents: reproduction sexuée
(au sens strict du terme)

gamètes identiques
isogamie
(rare: quelques algues)

les deux gamètes viennent
de deux individus différents:
fécondation croisée
(cas général)

les deux gamètes viennent
du même individu:
autofécondation
(rare: ténia, épine-vinette)

une seule cellule specialisée ayant subi une méiose

Reproduction du vivant

La reproduction du vivant.

Dessin Léonie Schlosser - Archives Larousse