En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maison de Gondi

Famille florentine remontant au xiie s. et dont une branche s'établit au début du xvie s. en France.

Cette branche est issue de Antoine de Gondi (Florence 1486-Paris 1560), qui s'installa comme banquier à Lyon, fut appelé à la cour par Catherine de Médicis et devint maître d'hôtel du futur Henri II, puis de François II.

Son fils, Albert de Gondi (Florence 1522-1602), duc de Retz et marquis de Belle-Isle, fut conseiller d'État (1570), maréchal de France (1573) puis général des galères (1578).

Pierre de Gondi (Lyon 1533-Paris 1616), frère du précédent, fut évêque de Paris (1569) et cardinal (1587).

Henri de Gondi (Paris 1572-Béziers 1622), fils d'Albert, succéda en 1598 à son oncle Pierre comme évêque de Paris et fut cardinal de Retz en 1618. Il présida le Conseil des affaires de 1619 à 1622.

Jean-François de Gondi (1584-Paris 1654), frère du précédent, fut le premier archevêque de Paris (1622).

Philippe-Emmanuel de Gondi (Limoges 1581-Joigny 1662), marquis de Belle-Isle, fut général des galères (1598). Il encouragea les œuvres charitables de saint Vincent de Paul, qu'il choisit comme précepteur de ses enfants, parmi lesquels Jean-François Paul de Gondi connu sous le nom de cardinal de Retz.

Paule-Françoise de Gondi (1655-1716), duchesse de Retz, petite-fille de Philippe-Emmanuel, fut la dernière représentante de la branche française.