En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

The White Stripes

Groupe américain de rock formé en 1997 à Détroit, par Jack White (chant/guitare) et Meg White (batterie/chant).

Concept minimaliste s'il en est, l'étrange duo des White Stripes, uniquement de rouge et blanc vêtu et jouant sur l'ambiguïté de la nature de sa relation (frère et sœur ou mari et femme ?), symbolise (au même titre que les Strokes) le renouveau du rock américain. La paire commence par faire les premières parties de groupes locaux (Rocket 455, Henchmen, Dirtbombs), puis enregistre deux 45-tours avant de signer en 1998 sur le label californien Sympathy For The Records Industry. Le duo livre dans la foulée son premier album éponyme (1999), puis un deuxième, De Stilj, l'année suivante. En 2001 sort l'album White Blood Cells, où les guitares rugueuses, les mélodies accrocheuses et la voix au bord de la rupture de Jack concrétisent le talent des deux complices aux yeux du public et de la critique. Le duo livre son quatrième opus, Elephant, en 2003, dérogeant ainsi à la règle qu'il s'était fixé, à savoir de produire un album par an. Pour ce disque très attendu, Jack White s'est occupé de la production et de l'écriture de la totalité des morceaux, à l'exception de la reprise de Burt Bacharach, « I Just Don't Know What To Do With Myself… ». L'opus connaît immédiatement un énorme succès aussi bien aux USA qu'en Europe grâce à Seven Nation Army, le premier titre et single de l'album, et impose le duo comme l'un des groupes de rock phares du moment. N'ayant rien produit depuis 2007, le groupe se sépare en février 2011. Jack White poursuit sa carrière musicale avec The Dead Weather, groupe formé en 2009 avec Alison Mosshart (The Kills).