En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

The Mothers of Invention

Groupe américain de rock formé en 1965 en Californie par Franck Zappa (guitare) avec Roy Estrada (basse), Ray Collins (chant), David Coronado (saxophone, chant) et Jim Carl Black (batterie).

Cette formation à vocation expérimentale, organisée par et autour de Frank Zappa, verra passer un grand nombre de musiciens, du batteur anglais Aynsley Dunbar au violoniste français Jean-Luc Ponty, en passant par le pianiste de jazz George Duke. Tour à tour, les Mothers se greffent, le temps d'une tournée, d'un album ou d'un concert. Le premier essai des Mothers, Freak Out (1966), premier double album de toute l'histoire du rock, est une parodie encore relativement sage du folk-rock et du blues. Il inclut la chanson Help I'm A Rock, qui occupe toute une face ! Les compositions vont devenir de plus en plus complexes, intégrant des passages de Stravinski, de John Coltrane, des sons doo-wop et du rock bien carré. L'album Uncle Meat (1969) utilise toutes les possibilités du re-recording (forme de collage) afin de faire sonner les Mothers comme une sorte de grand orchestre symphonique jouant à la fois du jazz et de la musique contemporaine. Les textes, ironiques sur la société américaine ou sur le rock business, ne sont pas en reste. Ainsi, We're Only In It For The Money (1968) dénonce avant la lettre les désillusions hippies : mélodies idiotes, cacophonie impitoyable et incessantes ruptures de son, tout est fait pour dérouter l'auditeur. Les Mothers disparaissent en 1978 de la dense discographie zappaïenne, mais restent comme un exemple sans égal de créativité collective.