En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Île des adieux

Islands in the Stream

Drame de Franklin J. Schaffner, avec George C. Scott (Thomas Hudson), David Hemmings (Eddy), Gilbert Roland (Ralph), Susan Tyrell (Lil), Richard Evans (Willy), Claire Bloom (Audrey).

  • Scénario : Denne Bart Petitclerc, d'après le roman d'Ernest Hemingway Îles à la dérive
  • Photographie : Fred J. KoeneKamp
  • Décor : William J. Creber, Raphael Bretten
  • Musique : Jerry Goldsmith
  • Montage : Robert Swink
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1977
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 45

Résumé

Thomas Hudson, artiste sculpteur, vit et travaille retiré du monde, sur une île. Seul face à sa création, au bilan qu'il doit dresser de sa vie, il sera rejoint par les événements extérieurs, contraint de plonger dans une action où il trouvera la mort.

Commentaire

Adapté d'un roman largement autobiographique de Hemingway, le film de Schaffner n'en conserve qu'une épure pour dresser sur trois moments, scandés comme les actes d'une tragédie (solitude dans l'île, visite de sa première femme et de ses enfants, odyssée navale et mort du protagoniste), le portrait d'un « héros » ambigu auquel l'acteur George C. Scott apporte son génie de la personnification. L'Île des adieux est l'un des films les moins connus de l'auteur de la Planète des singes et de Patton. C'est aussi le plus sensible et le plus secret, la plus intimiste des superproductions qui, grâce à l'intelligence du scénario, de la mise en scène et de l'interprétation, unit des données à première vue incompatibles : l'opposition d'un cadre spatial démesuré et de la description intime d'un caractère dont il fallait trouver la transposition visuelle.