En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Élégie de Naniwa Naniwa Ereji ou l'Élégie d'Osaka

Naniwa Ereji

Drame de Kenji Mizoguchi, avec Isuzu Yamada (Ayako), Seichi Takegawa (Junzo), Chijoko Okura (Sachiko), Shinpachiro Asaka (Hiroshi), Benkei Shinganoya (Sonosuke Asai).

  • Scénario : Kenji Mizoguchi, Yoshikata Yoda, d'après le roman de Saburo Okada Miko
  • Photographie : Minoru Miki
  • Musique : Koichi Takagi
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1936
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 06

Résumé

Pour venir en aide à sa famille, une jeune standardiste d'Osaka accepte de céder à son patron. L'homme qu'elle aime la rejette et son patron l'abandonne aussi. Revenue dans sa famille, elle y est mal accueillie et se résigne alors à la prostitution.

Commentaire

L'Élégie de Naniwa a toutes les apparences du mélodrame, mais c'est un film fort. Il marque le début de la fructueuse collaboration entre Mizoguchi et Yoda et ouvre une période de grande maîtrise dans la carrière du cinéaste. Malgré la censure des militaires, il n'a en fait rien abandonné des préoccupations sociales déjà apparues dans son œuvre et, comme si souvent jusque dans ses films « historiques », il met en pleine lumière les aspects les plus durs de la condition féminine au Japon. La critique des mœurs est rendue encore plus vive par le réalisme des descriptions du quotidien.