En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse

The Four Horsemen of the Apocalypse

Drame de Vincente Minnelli, avec Glenn Ford (Julio), Charles Boyer (Marcel), Ingrid Thulin (Marguerite Laurier), Lee J. Cobb (Madariaga), Paul Henreid (Étienne Laurier), Karl Heinz Böhm (Heinrich).

  • Scénario : Robert Ardrey, John Gay, d'après le roman de Vicente Blasco-Ibañez
  • Photographie : Milton Krasner
  • Décor : George W. Davis, Urie McCleary, Elliot Scott, Keogh Gleason
  • Musique : André Previn
  • Montage : Adrienne Fazan, Ben Lewis
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1961
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 23

Résumé

En 1938, en Argentine, le vieux Madariaga s'effondre mort au milieu des siens : ses deux filles, leurs époux français et allemand et leurs enfants. Ils se retrouvent à Paris pendant l'Occupation. Julio, d'abord neutre, suit sa sœur dans la Résistance ; la branche allemande sert Hitler. Les liens du sang n'empêchent qu'un temps le triomphe des Cavaliers de l'Apocalypse pressenti par l'ancêtre.

Commentaire

Cette fresque mélodramatique prouve le talent d'un cinéaste qu'on a cru limité à la comédie musicale. Il est vrai qu'il met en scène moins la lutte de personnages que l'« entre-dévorement » de décors qui sont les reflets de leurs aspirations. Tandis que le cauchemar nazi tente d'imposer sa couleur uniforme à l'univers, chacun tente de préserver son rêve sans en être le prisonnier.