En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Portes de la nuit

Drame de Marcel Carné, avec Yves Montand (Diego), Nathalie Nattier (Malou), Pierre Brasseur (son mari), Julien Carette (Quinquina), Jean Vilar (le clochard), Saturnin Fabre (Sénéchal), Serge Reggiani (son fils), Raymond Bussières (Raymond), Dany Robin (Étiennette).

  • Scénario : Jacques Prévert, d'après le ballet le Rendez-Vous
  • Photographie : Philippe Agostini
  • Décor : Alexandre Trauner
  • Musique : Joseph Kosma
  • Montage : Jean Feyte
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1946
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h

Résumé

Durant « le dur hiver qui suivit la Libération », l'ouvrier Diego rencontre un clochard qui lui annonce son destin. Il a le coup de foudre pour une belle inconnue, Malou, venue en compagnie de son mari, qu'elle n'aime pas, revoir le décor de son enfance ainsi que son père et son frère, deux anciens « collabos ». Le mari jaloux veut tuer Diego mais il blesse grièvement Malou, qui meurt à l'hôpital où Diego l'a fait transporter tandis que son frère se suicide.

Commentaire

C'est la dernière collaboration de Prévert avec Carné et la moins réussie : les débutants Montand et Nathalie Nattier ne remplacent pas Gabin et Marlène Dietrich prévus à l'origine et la mythologie prévertienne de l'amour fou s'accorde mal avec la thématique politique dictée par l'actualité. Il reste un drame romantique que l'intervention du Destin tente en vain de hausser au niveau de la tragédie et une belle étude d'atmosphère populiste autour de la fameuse station du métro Barbès reconstruite en studio.