En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Sel de la terre

Salt of the Earth

Drame social de Herbert J. Biberman, avec Rosaura Revueltas (Esperanza), Juan Chalcon (Ramon), Will Geer (le shérif).

  • Scénario : Michael Wilson
  • Photographie : Simon Lazarus
  • Décor : Sonja Dahl, Adolfo Bardela
  • Musique : Sol Kaplan
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1953
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 32

Résumé

Une entreprise américaine du Nouveau-Mexique, la Delaware Zinc Inc., utilise de la main-d'œuvre mexicaine dans de telles conditions d'exploitation qu'une grève éclate. Les mineurs sont bientôt rejoints, voire dépassés, par leurs femmes qui se révèlent être des combattantes sociales très efficaces, décidées, courageuses. Deux affrontements interfèrent : d'une part la lutte des ouvriers contre la direction et le patronat, d'autre part le conflit, au sein du prolétariat mexicain, entre les hommes (traditionnellement « machos ») et les femmes qui se sont montrées, en l'occurrence, leurs égales.

Commentaire

Ce film a été tourné en marge du système hollywoodien, au prix de grandes difficultés. Son contenu social, sinon révolutionnaire, effarouchait les grandes compagnies et l'« establishment » américain. De plus, les auteurs étaient poursuivis par les agents du maccarthysme alors puissant. Les laboratoires refusaient de développer la pellicule. Des raids même, dit-on, ont été effectués pour intimider les cinéastes. Le film a tout de même vu le jour et représente aujourd'hui un témoignage précieux sur cette époque. C'est, par ailleurs, une œuvre forte, sincère et poignante.