En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Salon de musique

Jalsaghar

Drame de Satyajit Ray, avec Chabbi Biswas (Roy), Padma Devi (son épouse), Ganga Pada Basu (Ganguli), Pinaki Sen Gupta (Kohka), Kamli Sarkar, Tulsi Lahari.

  • Scénario : Satyajit Ray, d'après le roman de Tarashankar Bannerjee
  • Photographie : Subrata Mitra
  • Décor : Bansi Chandragupta
  • Musique : Ustad Vilayat Khan
  • Montage : Dulal Dutta
  • Pays : Inde
  • Date de sortie : 1958
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 40

Résumé

Malgré l'état précaire de ses finances, Roy, vieil aristocrate, organise des fêtes somptueuses dans son palais, tant par passion de la musique que pour tenir son rang face à l'usurier Ganguli. La mort accidentelle de sa femme et de son fils unique, Kohka, le plonge dans le désespoir. Après un ultime concert de gala, seul et ruiné, il meurt, emporté par le galop de son cheval, sous les yeux de ses deux derniers serviteurs fidèles.

Commentaire

Ce film, d'une grande beauté, est animé d'une tension interne entre deux mondes, deux époques, deux cultures. Ray, ici, décrit la déchéance d'une classe qui a su susciter une beauté (danse et musique) qu'il restitue dans des images superbes, mais qui, attachée au prestige et à l'apparat, s'est fermée à l'avenir et meurt de ses contradictions. Son regard, lucide, n'est pas plus tendre à l'égard de la bourgeoisie d'argent montante et occidentalisée.