En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Meilleur des mondes possibles

O Lucky Man !

Comédie satirique de Lindsay Anderson, avec Malcolm McDowell (Mick Travis), Ralph Richardson (sir James Burgess/Monty), Dandy Nichols (la serveuse et la voisine).

  • Scénario : David Sherwin, d'après une idée de M. McDowell
  • Photographie : Miroslav Ondricek
  • Décor : Alan Withy, Harry Cordwell
  • Musique : Alan Price
  • Montage : David Gladwell, Tom Priestley
  • Pays : Grande-Bretagne et États-Unis
  • Date de sortie : 1973
  • Son : couleurs
  • Durée : 3 h 05

Résumé

Travis, jeune homme présentant bien, est engagé comme représentant par une firme. Pris pour un espion par les militaires d'une centrale nucléaire, il s'échappe et se vend dans une clinique où l'on greffe des corps d'animaux sur des têtes d'hommes. Il devient l'assistant d'un magnat qui est un escroc, ce qui lui vaut quelques années de prison. En sortant, croyant au Bien universel, il devient la victime désignée de la violence urbaine.

Commentaire

Un long et inégal récit picaresque qui se réclame, via Orange mécanique (même interprète, même construction, épisodes similaires), du Candide de Voltaire. Le mélange d'un naturalisme très anglais et d'un onirisme décapant n'est pas toujours réussi, mais acerbe est la satire de la vie sociale contemporaine.