En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Diable au corps

Drame de Claude Autant-Lara, avec Micheline Presle (Marthe), Gérard Philipe (François Jaubert), Jean Debucourt (M. Jaubert), Denise Grey (Mme Grangier), Palau (M. Marin).

  • Scénario : Claude Autant-Lara, Jean Aurenche, Pierre Bost, d'après le roman de Raymond Radiguet
  • Photographie : Michel Kelber
  • Décor : Max Douy
  • Musique : René Cloerec
  • Montage : Madeleine Guy
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1947
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 05 (puis 1 h 50, après censure)

Résumé

Le 11 novembre 1918, à l'enterrement de Marthe Lacombe, François Jaubert se souvient… Un an plus tôt, étudiant, il a rencontré Marthe, une infirmière fiancée à un soldat, Jacques Lacombe. Mme Grangier, mère de Marthe, dissuada alors François de revoir Marthe. Après le mariage de celle-ci, ils sont pourtant devenus amants, bravant le qu'en-dira-t-on. Mais lorsque Marthe fut enceinte, François n'a pas su assumer la situation…

Commentaire

Le roman « scandaleux » du jeune Raymond Radiguet, paru en 1923, cinq ans après l'Armistice, choqua surtout parce qu'il heurtait le patriotisme bleu-horizon de l'époque en montrant avec sympathie les amours coupables de « l'arrière ». Avec sa verve satirique coutumière, Autant-Lara s'est plu à souligner cet aspect. Le personnage de Marthe a donné à Micheline Presle le rôle le plus marquant de sa carrière ; quant à Gérard Philipe, qui s'est parfaitement identifié au charme et à la veulerie de François, le film acheva de le consacrer comme grande vedette du cinéma français.