En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Dernier Rivage

On the Beach

Film de science-fiction de Stanley Kramer, avec Ava Gardner (Moira), Gregory Peck (Towers), Fred Astaire (Osborn), Anthony Perkins (Holmes), Donna Anderson (sa femme).

  • Scénario : John Paxton, James Lee Barrett, d'après le roman de Nevil Shute
  • Photographie : Giuseppe Rotunno
  • Décor : Rudolf Sternad, Fernando Carrere
  • Musique : Ernest Gold
  • Montage : Frederic Knudtson
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1959
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 13

Résumé

En 1964, à la suite d'une guerre nucléaire, la quasi-totalité de la population du globe a été anéantie. Seuls rescapés américains, les membres de l'équipage d'un sous-marin débarquent en Australie, qui n'a pas encore été atteinte par les nuages radioactifs : le lieutenant Holmes retrouve sa femme, et le commandant Towers s'éprend de la belle Moira. Envoyé en reconnaissance à San Francisco d'où arrivent de mystérieux appels radio, l'équipage n'y trouve pas signe de vie et reprend la mer.

Commentaire

Ce film exprime l'angoisse devant la possibilité d'un conflit atomique qui anéantirait l'humanité : cinéaste humaniste, Kramer lance un impressionnant avertissement à ses semblables. Mais comme la plupart de ces anticipations, qu'on n'appelait pas encore « films-catastrophe », celui-ci est en même temps le prétexte à une parade de vedettes et à un étalage de plate sentimentalité romanesque. Ces concessions commerciales ne neutralisent pas le message pacifiste, mais limitent la portée de la mise en garde.