En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Danseur du dessus

Top Hat

Comédie musicale de Mark Sandrich, avec Fred Astaire (Jerry Travers), Ginger Rogers (Dale Tremont), Edward Everett Horton (Horace Hardwick), Helen Broderick (Madge Hardwick), Eric Blore (Bates).

  • Scénario : Dwight Taylor, Alan Scott, d'après la comédie musicale de Dwight Taylor The Gay Divorce
  • Photographie : David Abel
  • Décor : Van Nest Polglase, Carroll Clark
  • Musique : Max Steiner
  • Chansons : Irving Berlin
  • Chorégraphie : F. Astaire
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1935
  • Durée : 1 h 41

Résumé

Le danseur Jerry Travers rencontre à Londres une jeune et belle blonde, Dale, mannequin de haute couture, qu'il entreprend de courtiser. Les débuts sont orageux, mais la jeune femme subit bientôt le charme du danseur. Ils se retrouvent à Venise, mais Dale, à la suite d'un malentendu, croit que Jerry est le mari de sa meilleure amie, alors qu'il est le meilleur ami du mari de son amie. Le quiproquo dure quelque temps, puis tout s'arrange.

Commentaire

Oublions le prétexte de cette délicieuse comédie, une intrigue vaudevillesque de pure forme. Reste l'essentiel : les séquences dansées par Fred Astaire et Ginger Rogers qui sont étourdissantes. Les décors, les costumes, les personnages et les gags relèvent de la plaisante convention de la comédie américaine sophistiquée. Les acteurs forcent leur talent en sollicitant notre complicité qui leur est, dès le départ, tout acquise. Les chansons d'Irving Berlin sont jolies. On a dit de ce cinéma-là qu'il est mineur, alors qu'il est euphorisant, jubilatoire, enchanteur.