En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Château de l'araignée

Kumonosu-jo

Drame d'Akira Kurosawa, avec Toshiro Mifune (Washizu/Macbeth), Isuzu Yamada (Asaji/lady Macbeth), Minoru Chiaki (Miki/Banquo), Akira Kubo (Yoshiteru/Fleance).

  • Scénario : Shinobu Ashimoto, Ryuzo Kikushima, Hideo Oguni, Akira Kurosawa, d'après Macbeth de Shakespeare
  • Photographie : Asakazu Nakai
  • Décor : Yoshiro Muraki, Kohei Esaki
  • Musique : Masaru Sato
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1957
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 50

Résumé

Dans le Japon médiéval, le général Washizu et son ami Miki font rencontre, dans une forêt, de sorcières qui leur prédisent que Washizu régnera, mais que les descendants de Miki hériteront de la couronne. Influencé par sa femme, Asaji, Washizu tue son seigneur et Miki pour monter sur le trône. Les sorcières, qu'il va revisiter, lui prédisent qu'il serait en sûreté tant que la « forêt ne marcherait pas ». Mais le fils de Miki, qui a échappé au massacre de sa famille, attaque le château de Washizu avec ses soldats camouflés dans des branchages…

Commentaire

De cette transposition très fidèle de Shakespeare, Kurosawa fit un superbe album de scènes plus « plastiques » les unes que les autres : la démarche glissée d'une lady Macbeth au grimage blanc d'acteur de nô ; les oiseaux chassés de la forêt déracinée envahissant le château et Washizu mourant transpercé par un extraordinaire buisson de flèches. Mifune y campe un Macbeth d'avance vaincu. Kurosawa ne devait revenir à Shakespeare que trente ans plus tard, avec Ran inspiré du Roi Lear.