En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Bourreau

El verdugo

Comédie satirique de Luis García Berlanga, avec José Isbert (Amadeo), Nino Manfredi (José-Luis), Emma Penella (Carmen).

  • Scénario : Luis García Berlanga
  • Photographie : Tonino Delli Colli
  • Décor : José Antonio de La Guerra
  • Musique : Miguel Asins Arbo
  • Montage : Alfonsa Santacana
  • Pays : Espagne et Italie
  • Date de sortie : 1963
  • Durée : 1 h 50
  • Prix : Prix de la Critique internationale, Venise 1964 ; Prix spécial de l'Humour noir 1965

Résumé

José-Luis, jeune employé des pompes funèbres, courtise Carmen. Fille du bourreau Amadeo, elle ne trouve aucun prétendant. Surpris par Amadeo, José-Luis doit épouser Carmen, et, pour obtenir un appartement, prendre, contre son gré, la suite de son beau-père. Convoqué à Majorque pour sa première exécution, il est traîné sur le lieu du supplice et doit remplir sa terrible mission, se jurant de ne plus recommencer. Amadeo conclut : « Moi aussi j'avais dit ça la première fois ! »

Commentaire

Le bourreau que l'on traîne sur le lieu de l'exécution tel un condamné et la petite phrase d'Amadeo à la fin du film résume parfaitement le propos de Berlanga : comment devient-on bourreau ? Un si terrible sujet traité avec humour a suscité beaucoup de controverses à la sortie du film et a fait naître de nombreux débats sur la peine de mort.